Vous êtes ici / relaxation et yoga, yoga traditionnel / relaxation / Déroulement d’une séance2

Déroulement d’une séance

  • Par exemple, allongé sur le dos, je commence par situer avec précision mes points de tension à l’aide d’une petite balle en mousse placée, par exemple, sous l’épaule ou sous le dos. Je cherche à m’y dénouer par une démarche intérieure qui prend appui sur la respiration.
  • Je visite pour les relaxer les muscles de la gorge, des yeux, de la mâchoire. Leur détente m’aide à m’établir dans une disposition intérieure choisie que je cherche à conserver durant toute la séance.
  • Ainsi, de séance en séance, j’habite toutes les parties du corps et j’y restaure la qualité de vie (chaleur, vibration, plaisir).
  • Apprendre à respirer, approfondir la respiration. Expirer, c’est creuser le ventre et abaisser le sternum. Inspirer, c’est détendre le ventre, élargir le tour des côtes et expanser toute la surface du dos. Avec le temps, cette respiration devient facile, régulière, ample, continue durant les postures et entre les postures. Par l’oxygène qu’elle apporte, elle nous défatigue et nous nourrit jusqu’au fin fond de nos cellules.
  • Pratiquer des postures d’étirement et d’équilibre, variées et progressives, en demeurant dans la présence aux sensations. Étirer toutes les parties du corps, y compris l’intérieur du thorax, avec intelligence, en douceur, en ayant le temps de découvrir, de savourer. Me délier, me muscler, m’amuser avec des équilibres.
  • Me poser : assis sur un petit banc, grâce à la liberté articulaire et musculaire retrouvée, bien installé dans les courbures harmonieuses de ma colonne vertébrale.
  • Me rendre sensible à mon attitude physique et intérieure car « ma façon de me tenir est une façon d’être » [K.G. Durkheim].
  • Dans une posture à la fois ouverte et centrée, recueillie et accueillante, m’établir dans l’enracinement, ce geste de confiance qui ouvre la porte du lâcher-prise. Savourer. Disposer de nouveau d’un espace intérieur où me ressourcer.

Page suivante et Menus

Comments are closed.