Vous êtes ici / Plexus Solaire, Diaphragme / Une digestion laborieuse
4 – une digestion laborieuse,

car le centre du diaphragme abaissé en permanence exerce une pression fixe sur le foie, l’estomac et tous les organes jusqu’au périnée. Il peut en résulter :

  • la contracture de l’estomac,
  • l’insuffisance du pancréas,
  • des problèmes intestinaux,
  • de l’aérophagie qui peut bloquer la respiration et oppresser le cœur, le perturber (pseudo urgence cardiaque de stress).
5 – une insuffisance veineuse.

En effet, quand le diaphragme n’est pas crispé, la pression rythmée qu’il exerce sur l’abdomen active le retour veineux.
A l’inspiration, cette pression augmentée dans l’abdomen, il expulse le sang qui, par une grosse veine, est expulsé vers le cœur, puis à chaque expiration, la pression dans l’abdomen diminue, et le foie, décomprimé, aspire un sang neuf.
Si ce mouvement est réduit (quand on vit avec une toute petite respiration), ce torrent frais se transforme en marécage et stagnations : foie et petit bassin congestionnés, jambes lourdes, fatigabilité. Nos cellules sont asphyxiées et douloureuses.

A la longue, peuvent apparaître :

6 – une hernie hiatale

qui se signale par des remontées acides dans l’œsophage, due à la pression permanente du diaphragme sur l’estomac (ce n’est pas l’estomac qui est trop haut, c’est le centre du diaphragme qui est trop bas).

7 – un problème de périnée,

qui reçoit une pression permanente vers le bas. Pour le périnée faible, la moitié de la solution, c’est la détente du diaphragme, c’est-à-dire sa remontée à chaque expiration.

 

Pression du diaphragme, sur le périnée

pression-diaphragme-perine

Page suivante et Menus

Comments are closed.