Vous êtes ici / Plexus Solaire, Diaphragme / La forme du diaphragme

La forme du diaphragme

Il est composé :

  • au milieu, d’un grand tendon plat, un peu creusé : comme une assiette (en blanc rosé pointillé sur le dessin),
  • d’où partent tout autour des fibres contractiles (c’est-à-dire musculaires, en foncé sur le dessin) qui descendent presque verticalement s’attacher au bord inférieur du thorax, et sur le devant des vertèbres lombaires.
  • L’ensemble forme un dôme dont le sommet est aplati et même un peu creusé.

Pourquoi le diaphragme a-t-il cette forme ?

Le diaphragme est un muscle plutôt fin. Sa forme lui est donnée par les organes qui sont pressés contre lui :

  • au-dessus, le cœur, qui est posé sur le centre du diaphragme. C’est lui qui creuse un peu ce centre par son poids, c’est son nid.
  • au-dessous, le foie et l’estomac et tous les organes de l’abdomen appuient sur le diaphragme et le poussent vers le haut. Ils sont contenus par un grand muscle, le transverse. Le transverse fait le tour de l’abdomen, enveloppe les organes abdominaux, les serre, les maintient sous pression. Il assure la pression abdominale.

Le mouvement de la respiration

Selon vous, est-ce que le centre du diaphragme monte ou descend à l’inspiration ?

A l’inspiration, prenant comme point fixe le bord inférieur du thorax, les fibres contractiles se raccourcissent pour tirer le centre du diaphragme vers le bas. Pour y parvenir, elles doivent abaisser le foie, l’estomac et tous les organes abdominaux en luttant contre la pression abdominale.
A l’expiration, ces fibres se détendent et se laissent être allongées par la pression abdominale ce qui remonte le centre du diaphragme.

 Commentaire :

Vous venez de lire la partie la plus compliquée de ce site. Il faut souvent du temps pour que ce mouvement de respiration devienne intuitif, d’autant qu’en général on a spontanément envie de le penser à l’envers.

Page suivante et Menus

Comments are closed.