Vous êtes ici / Méditer / La question de l’égo / Le Moi souple

Le Moi souple

Il sait qu’il n’est pas à l’origine de son existence, origine que K.G. Dürckheim appelle « être essentiel », « soi » ou « être ».

Il est ouvert à plus vaste que lui.

K.G. Dürckheim utilise un vocabulaire qui cherche à être universel afin que chacun puisse traduire ces mots dans les termes qui sont les siens.

« La personne dont le Moi est bien formé ne vit pas seulement de la force de son Moi ».

« Son existence profonde sourd de la profondeur de son être, qui est au delà du Moi et du monde ».

K.G. Dürckheim
Hara, Centre vital de l’homme
Editions Le Courrier du livre

« Dans son Moi bien formé, l’homme est perméable à son être essentiel, c’est de celui-ci que lui vient sa confiance en lui et le sentiment qu’il est en mesure d’affronter la vie. »

K.G. Dürckheim
Méditer, pourquoi et comment ?
Editions Le Courrier du livre

Page suivante et Menus

Comments are closed.