Vous êtes ici / Méditer / La question de l’égo / L’aspect égocentrique du Moi

L’aspect égocentrique du Moi

« Au lieu de se savoir reflet du soi dans le psychisme, la conscience s’identifie avec les états du psychisme et se prend pour le psychisme. »

Patanjali
Sutras 1.4

 Le Moi égocentrique est celui qui s’est donné l’illusion d’être à l’origine de sa propre existence, d’être autonome et de suffire à lui-même.

Refusant d’être relatif et dépendant, il prend la place centrale, la place de l’essentiel. C’est un Moi hypertrophié.

Il regarde les autres Moi de haut plutôt que de les ressentir comme ses pairs ou ses frères.

« La personne enfermée dans son Moi ne perçoit pas sa propre profondeur…

Elle s’est identifiée entièrement au Moi, et est devenue par là même étrangère à son être essentiel. »

K.G. Durckheim
Hara, Centre vital de l’homme
Editions Le Courrier du livre

Ce qui nous fait souffrir n’est pas le Moi mais l’aspect égocentrique du Moi

Séparé de l’être, le moi égocentrique en est réduit à ses propres forces

Le manque de soutien intérieur l’oblige à rester sans cesse sur la défensive et l’empêche de s’abandonner. Il souffre durement des blessures d’amour-propre.

« L’homme identifié avec son Moi est soumis au jugement d’autrui.

Il est facile à désemparer, susceptible ».

K.G. Durckheim
L’homme et sa double origine
Editions Albin-Michel

Page suivante et Menus

Comments are closed.