Vous êtes ici / L’enracinement ou être dans son « hara » / Confirmation

Pour découvrir l’enracinement en position debout, il existe d’autres exercices tels que « le cavalier » et « la fougère ».

 

Comment savoir si je me tiens avec le hara ou bien avec le haut du corps ?

Pour en être certain, je m’assure que j’ai bien installé les courbures de la colonne vertébrale (creux de la nuque et léger arrondi entre les omoplates) et je détends le cou et les épaules.

Si, alors, le dos s’affaisse, c’est qu’il était soutenu par le haut du corps. Maintenant qu’il est relâché, je peux exercer le repousser des ischions contre le banc et constater que mon dos se redresse, sans aucune sensation d’effort du dos : je suis dans mon hara.

 

 

« Les tensions et les douleurs dans la nuque… indiquent que la personne… est mal enracinée et donc plus ou moins dépourvue de base. Dès qu’elle est installée de façon juste dans son bassin, que ce soit debout ou assis, il y a comme une force secrète qui monte en elle et qui trouve sa pleine expression dans le libre port de la tête. »

K.G.Dürckheim
Hara, centre vital de l’homme
Editions Le Courrier du Livre

Page suivante et Menus

Comments are closed.