Vous êtes ici / Le Dos / Un dos porteur et habité

Rendre le dos léger

Avec le repousser à partir des ischions, nous apprenons à éveiller les fibres toniques des muscles du dos. Quand on exerce ce repousser, on ressent comme une force qui monte dans la colonne vertébrale, la force légère des fibres toniques infatigables

Alors, nous n’avons plus à porter notre dos, mais à nous laisser porter par notre dos, à nous reposer sur lui.

Habiter le dos

Choisir consciemment la façon dont nous nous situons dans notre propre espace corporel modifie notre attitude physique et intérieure et fait évoluer la façon dont on se représente les évènements et les situations, dont on les reçoit, dont on les aborde.

En l’absence d’exercices, le devant du corps nous est plus présent et familier que l’arrière, c’est pourquoi habiter le dos :

  • équilibre naturellement la posture quand elle est trop projetée en avant selon une posture trop cambrée,
  • nous ramène en notre centre et en notre axe, entre l’avant et l’arrière,

et donc

  • détend le dos et le diaphragme,
  • nous oblige à mieux faire travailler les jambes, les pieds et améliore notre contact avec le sol,
  • amène les abdos et les grands fessiers à travailler plus dans la vie quotidienne et ainsi les tonifie (la meilleure musculation est celle de la vie quotidienne),
  • nous aide à nous poser en nous-même, à nous y reposer.

Page suivante et Menus

 

Comments are closed.